Blagues politiques

Devinette

 

Comment appelle-t-on un homme politique qui a perdu une élection?

- Un consultant

 

 

Raffarin dans un avion

 

 

Le 1er ministre Raffarin est dans un avion.

Soudain, le moteur explose.

Une seule solution pour sauver sa peau, sauter en parachute !

Malheureusement, dans sa précipitation, Jean-Pierre oublie le parachute et le voilà, tombant comme un caillou vers le sol à 250 km/h .

Soudain, le défunt Président, François Mitterrand lui apparaît et lui dit :

Jean Pierre, crie Vive le PS et tu seras sauvé.

Raffarin refuse, “ça va pas, non ??”

Mitterrand revient encore et dit

Raffarin, regarde le sol, comme il se rapproche vite ; crie Vive le PS et tu seras sauvé

Raffarin refuse toujours, mais à 100 mètres du point d’impact fatal, il hurle de toutes ses forces VIVE LE PS.

Mitterrand le prend alors par dessous les aisselles et le dépose délicatement sur le sol.

L’émotion est telle que Raffarin tombe dans les pommes.

Quand il se réveille enfin, Mitterrand a disparu, mais Chirac est là, qui le regarde méchamment et qui lui dit :
Non seulement tu dors pendant les réunions, mais en plus tu gueules des conneries !!!

 

 

 

1) Bush à l'école

 

 

 

Le President George W. Bush fait le tour des écoles primaires afin de rencontrer tous les jeunes futurs votants du pays.
Il entre dans une classe et arrive au moment ou l'institutrice est en train d'expliquer aux enfants le sens du mot tragédie.

L'institutrice se tourne alors vers le Président et lui propose de diriger la discussion.
Ainsi l'illustre dirigeant demande aux jeunes élèves de trouver un exemple illustrant le sens du terme qu'ils viennent d'apprendre.

Un petit garçon se lève et dit :
"Si mon meilleur ami qui vit a côté de chez moi joue tranquillement dans la rue et qu'une voiture le renverse, ce sera une tragédie."

Bush secoue tristement la tête : "Non, mon petit... Ce serait un accident!"

Un léger silence s'installe dans la classe.
Le président insiste :
"Qui veut proposer autre chose ?"

Une petite fille se lève alors a son tour :
"Un bus scolaire transportant 50 élèves tombe dans le ravin, et tout le monde meurt dans la chute.
Ca, c'est une tragédie !"

Bush secoue la tête a nouveau :
"Non, petite, il s'agit la d'une Grosse perte pour le monde..."

Cette fois, c'est un lourd silence qui tombe sur le groupe.

Bush s'impatiente légèrement :
"Allons, les enfants ! Il n'y a personne pour me donner un exemple sérieux de tragédie ?"
Alors, petit Johnny du fin fond de la classe se lève :
"Si Air Force One alors qu'il transporte M. et Mme BUSH, est frappé par un missile et est pulvérisé en plein ciel, ça c'est une tragédie !"

"Fantastique !" s'écrie le Président, le visage illumine,
"Voila une superbe illustration du mot tragédie !
Et peux-tu expliquer a tes petits camarades la raison pour laquelle ce serait une tragédie ?

"Parce que ça ne serait pas un accident et que ça ne serait sûrement pas une grosse perte !"

_____

 

 

2) Einstein, Picasso et Bush

 

 

Einstein arrive au Paradis, et devant la porte d'accès se trouve Dieu qui lui demande:
- Nom, prénom, profession.
Einstein répond:
- Einstein, Albert, Physicien.
Dieu lui dit:
- il y a beaucoup de personnes qui se sont fait passer pour Albert Einstein, donc il me faut une preuve de votre véritable identité.
- Donnez moi un tableau et une craie, dit Einstein.
Dieu claque des doigts et Einstein se retrouve devant le tableau, sur lequel il fait la démonstration complète de la théorie de la Relativité. Dieu est épaté, et lui donne le droit d'accès.
Quelques temps plus tard, Picasso se pointe devant la porte du Paradis.
Dieu s'adresse à lui:
- Nom, prénom, profession?
- Picasso, Pablo, artiste.
- il y a beaucoup de personnes qui se sont fait passer pour Picasso, donc comme Einstein l'a fait, donnez une preuve de votre véritable identité.
Picasso demande une toile et des pinceaux, Dieu claque des doigts, et Picasso refait une de ses plus belles toiles période bleue.
Dieu le félicite, et lui donne le droit de passage.
Bien plus tard, George W. Bush se pointe au Paradis et, est arrêté par Dieu, qui lui demande:
- Nom, prénom, profession?
- Bush, Georges, ex-président des Etats-Unis.
- Ok, fait Dieu, mais beaucoup de personnes se sont fait passer pour Georges W. Bush, donc comme l'ont fait Einstein et Picasso, il me faut une preuve de votre identité.
Bush le regarde et lui demande:
- C'est qui Einstein et Picasso?
Et Dieu lui répond:
- C'est bon Georges tu peux rentrer.....

 

 

_______

 

 

3) Vous avez deux vaches et les régimes politiques

 

 

SOCIALISME
-Vous avez 2 vaches. Vos voisins vous aident à vous en occuper et vous partagez le lait.

COMMUNISME
-Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous prend les deux et vous fournit en lait.

FASCISME
-Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous prend les deux et vous vend le lait.

NAZISME
-Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous prend la vache blonde et abat la brune.

DICTATURE:
-Vous avez 2 vaches. Les miliciens les confisquent et vous fusillent.

FEODALITE
-Vous avez 2 vaches. Le seigneur s'arroge la moitié du lait.

DEMOCRATIE
-Vous avez 2 vaches. Un vote décide à qui appartient le lait.

DEMOCRATIE REPRESENTATIVE
-Vous avez 2 vaches. Une élection désigne celui qui décidera à qui appartient le lait.

DEMOCRATIE DE SINGAPOUR
-Vous avez 2 vaches. Vous écopez d'une amende pour détention de bétail en appartement.

ANARCHIE
-Vous avez 2 vaches. Vous les laissez se traire en autogestion.

CAPITALISME
-Vous avez 2 vaches. Vous en vendez une, et vous achetez un taureau pour faire des petits.

CAPITALISME DE HONG KONG
-Vous avez 2 vaches. Vous en vendez 3 à votre société cotée en bourse en utilisant des lettres de créance ouvertes par votre beau-frère auprès de votre banque. Puis vous faites un " échange de lettres contre participation ", assorti d'une offre publique, et vous récupérez 4 vaches dans l'opération tout en bénéficiant d'un abattement fiscal pour l'entretien de 5 vaches.

Les droits sur le lait de 6 vaches sont alors transférés par un intermédiaire panaméen sur le compte d'une société des îles Caïman, détenues clandestinement par un actionnaire qui revend à votre société cotée les droits sur le lait de 7 vaches. Au rapport de ladite société figurent 8 ruminants, avec option d'achat sur une bête supplémentaire.
Entre temps vous abattez les 2 vaches parce que leur horoscope est défavorable

CAPITALISME SAUVAGE
-Vous avez 2 vaches. Vous vendez l'une, vous forcez l'autre à produire comme quatre, et vous licenciez l'ouvrier qui s'en occupait en l'accusant d'être inutile.

BUREAUCRATIE
-Vous avez 2 vaches. Le gouvernement publie des règles d'hygiène qui vous invitent à en abattre une. Après quoi il vous fait déclarer la quantité de lait que vous avez pu traire de l'autre, il vous achète le lait et il le jette. Enfin, il vous fait remplir des formulaires pour déclarer la vache manquante.

ECOLOGIE
-Vous avez 2 vaches. Vous gardez le lait et le gouvernement vous achète la bouse.

FEMINISME
-Vous avez 2 vaches. Le gouvernement vous inflige une amende pour discrimination. Vous échangez une de vos vaches pour un taureau que vous trayez aussi.

SURREALISME
-Vous avez 2 vaches. Le gouvernement exige que vous leur donniez des leçons d'harmonica.

CAPITALISME EUROPEEN
-On vous subventionne la première année pour acheter une 3ème vache. On fixe les quotas la deuxième année et vous payez une amende pour surproduction. On vous donne une prime la troisième année pour abattre la 3ème vache.

MONARCHIE CONSTITUTIONNELLE BRITANNIQUE
-Vous tuez une des vaches pour la donner à manger à l'autre. La vache vivante devient folle. L'Europe vous subventionne pour l'abattre. Vous la donnez à manger à vos moutons.

CAPITALISME A LA FRANCAISE
-Pour financer la retraite de vos vaches, le gouvernement décide de lever un nouvel impôt : la CSSANAB (cotisation sociale de solidarité avec nos amies les bêtes). Deux ans après, comme la France a récupéré une partie du cheptel britannique, le système est déficitaire. Pour financer le déficit on lève un nouvel impôt sur la production de lait : le RAB (remboursement de l'ardoise bovine). Les vaches se mettent en grève. Il n'y a plus de lait. Les Français sont dans la rue : " DU LAIT ON VEUT DU LAIT". La France construit un lactoduc sous la manche pour s'approvisionner auprès des Anglais. L'Europe déclare le lait anglais impropre à la consommation. On lève un nouvel impôt pour l'entretien du lactoduc devenu inutile.

REGIME CORSE
-Vous avez deux cochons qui courent dans la forêt. Vous déclarez 200 vaches et vous touchez les subventions européennes

 

 

_______

 

 

3) Pourquoi le poulet a-t-il traversé la route ?

 

 

La scène: Un poulet au bord d'une route. Il la traverse.
La question: Pourquoi le poulet a-t-il traversé la route ?

>RENÉ DESCARTES : Pour aller de l'autre côté.

>PLATON : Pour son bien. De l'autre côté est le Vrai.

>ARISTOTE : C'est la nature du poulet de traverser les routes
.
>KARL MARX : C'était historiquement inévitable.

>CAPITAINE JAMES T. KIRK : Pour aller là où aucun autre poulet n'était allé auparavant.
 
>HIPPOCRATE : En raison d'un excès de sécrétion de son pancréas.

>MARTIN LUTHER KING JR. : J'ai la vision d'un monde où tous les poulets seraient libres de traverser la route sans avoir à justifier leur acte.

>MOISE : Et Dieu descendit du paradis et Il dit au poulet : " Tu dois traverser La route". Et le poulet traversa la route et Dieu vit que cela était bon.

>RICHARD M. NIXON : Le poulet n'a pas traversé la route, je répète, le poulet n'a JAMAIS traversé la route.

>NICOLAS MACHIAVEL : L'événement important c'est que le poulet ait traversé la route. Qui se fiche de savoir pourquoi ? La fin en soi de traverser la route justifie tout motif quel qu'il soit.

>SIGMUND FREUD : Le fait que vous vous préoccupiez du fait que le poulet ait traversé la route révèle votre fort sentiment d'insécurité sexuelle latente.

>BILL GATES : Nous venons justement de mettre au point le nouveau Poulet Office 2003", qui ne se contentera pas seulement de traverser les routes, mais couvera aussi des oeufs, classera vos dossiers importants, etc...

>BOUDDHA : Poser cette question renie votre propre nature de poulet.

>GALILEE : Et pourtant, il traverse.

>ERIC CANTONA : Le poulet, il est libre le poulet. Les routes, quand il veut il les traverse.

>CHARLES DE GAULLE : Le poulet a peut-être traversé la route, mais il n'a pas encore traversé l'autoroute !

>JACQUES CHIRAC : Parce que je n'ai pas encore dissous la route.

>L'EGLISE DE SCIENTOLOGIE : La raison est en vous, mais vous ne le savez pas encore. Moyennant la modique somme de 10 000 F par séance, plus la location d'un détecteur de mensonges, une analyse psychologique nous permettra de la découvrir.

>BILL CLINTON : Je jure sur la constitution qu'il ne s'est rien passé entre ce poulet et moi.

>EINSTEIN : Le fait que ce soit le poulet qui traverse la route ou que ce soit la route qui se meuve sous le poulet dépend uniquement de votre référentiel.

>ZEN : Le poulet peut vainement traverser la route, seul le Maître connaît le bruit de son ombre derrière le mur.

>JEAN-PIERRE RAFFARIN : Le poulet n'a pas encore traversé la route, mais le gouvernement y travaille.

>JEAN ALESI : Je ne comprends pas, théoriquement, le poulet il avait le temps de passer.

>NELSON MONTFORT : J'ai à côté de moi l'extraordinaire poulet qui a réussi le formidable exploit de traverser cette superbe route: " Why did you cross the road ? " " Cot cot !" "eh bien il dit qu'il est extrêmement fier d'avoir réussi ce challenge, ce défi, cet exploit. C'était une traversée très dure, mais il s'est accroché, et..."

>RICHARD VIRENQUE : C'était pas un lapin ?

>ORANGINA ROUGE : PASKEEEEEEUUUUUHHHH

>KEN LE SURVIVANT : Peu importe, il ne le sait pas mais il est déjà mort.

>JEAN-CLAUDE VANDAMME : Le poulet la road il la traverse parce qu'il sait qu'il la traverse, tu vois la route c'est sa vie et sa mort, la route c'est Dieu c'est tout le potentiel de sa vie, et moi Jean Claude Super Star quand je me couche dans Timecop quand le truck arrive je pense à la poule et a Dieu et je fusionne avec tout le potentiel de la life de la road Et ça c'est beau !

>FOREST GUMP : COURS POULET COURS !!!

>STALINE : le poulet devra être fusillé sur le champ, ainsi que tous les témoins de la scène et 10 autres personnes prises au hasard, pour n'avoir pas empêché cet acte subversif

>GEORGE W. BUSH : Le fait que le poulet ait pu traverser cette route en toute impunité malgré les résolutions de l'ONU représente un affront à la démocratie, à la liberté, à la justice. Ceci prouve indubitablement que nous aurions dû déjà bombarder cette route depuis longtemps. Dans le but d'assurer la paix dans cette région, et pour éviter que les valeurs que nous défendons ne soient une fois de plus bafouées par ce genre de terrorisme, le gouvernement des Etats-Unis d'Amérique a décidé d'envoyer 17 porte-avions, 46 destroyers 154 croiseurs, appuyés au sol par 243000 G.I. et dans les airs par 846 bombardiers, qui auront pour mission au nom de la liberté et de la démocratie, d'éliminer toute trace de vie dans les poulaillers à 5000 Km à la ronde, puis de s'assurer par des tirs de missiles biens ciblés, que tout ce qui ressemble de près ou de loin à un poulailler soit réduit à un tas de cendres et ne puisse plus défier notre nation par son arrogance. Nous avons décidé qu'ensuite, ce pays sera généreusement pris en charge par notre gouvernement, qui rebâtira des poulaillers suivant les normes de sécurité en vigueur, avec à leur tête, un coq démocratiquement élu par l'ambassadeur des Etats Unis. En financement de ces reconstructions, nous nous contenterons du contrôle total de la production céréalière de la région pendant 30 ans, sachant que les habitants locaux bénéficieront d'un tarif préférentiel sur une partie de cette production, en échange de leur totale coopération. Dans ce nouveau pays de justice, de paix et de liberté, nous pouvons vous assurer que plus jamais un poulet ne tentera de traverser une route, pour la simple bonne raison, qu'il n'y aura plus de routes, et que les poulets n'aurons plus de pattes. Que Dieu bénisse l'Amérique.

 

 

______

 

 

4) Texte UMP à lire dans les deux sens

 

 

A l’UMP, nous accomplissons ce que nous promettons.
Seuls les imbéciles peuvent croire que
nous ne lutterons pas contre la corruption.
Parce que, il y a quelque chose de certain pour nous :
L’honnêteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos idéaux.
Nous démontrons que c’est une grande stupidité de croire que
les mafias continueront à faire partie du gouvernement comme par le passé.
Nous assurons, sans l’ombre d’un doute, que
la justice sociale sera le but principal de notre mandat.
Malgré cela, il y a encore des gens stupides qui s’imaginent que
l’on puisse continuer à gouverner
avec les ruses de la vieille politique.
Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour que
soit mis fin aux situations privilégiées et au trafic d’influences
nous ne permettrons d’aucune façon que
nos enfants meurent de faim
nous accomplirons nos desseins même si
les réserves économiques se vident complètement
nous exercerons le pouvoir jusqu’à ce que
vous aurez compris qu’à partir de maintenant
nous sommes avec Nicolas Sarkozy, l’homme de "la rupture tranquille".

Lire maintenant de bas en haut...
en commençant par la dernière ligne
et en remontant jusqu’ au début

 

 

 

______

 

5) Le petit Pierre et la politique

 

 

Le petit Pierre revient de l'ecole et demande a son pere :
"Papa, j'aurais besoin de tes lumieres. Pourrais-tu me parler de la politique ? j'ai un devoir la-dessus a rendre pour demain".
Apres un instant de reflexion son pere lui repond :
"Bien, je pense que la meilleure methode pour t'expliquer tout ca est de faire une analogie avec notre famille.

Je suis le capitalisme car je nourris la famille.
Ta mere est le gouvernement car elle controle chaque chose.
La bonne est la classe ouvriere car elle travaille pour nous.
Toi tu es le peuple et ton petit frere c'est le futur.
En esperant que ca puisse t'aider".

"Merci papa" dit le petit Pierre.
"Je ne comprends pas tout mais je vais y reflechir".

Dans la nuit petit Pierre est reveille par les cris de son petit frere.
Il constate que ses couches sont sales.
Il se rend dans la chambre de ses parents et essaie de reveiller sa mere sans succes.
Il remarque que la place de son pere est vide.
Il retrouve son pere au lit avec la bonne...
En desespoir de cause, il retourne se coucher.

Le matin suivant, au petit dejeuner il dit a son pere :
"Papa, je crois que cette nuit j'ai tout compris a la politique."
"Excellent mon garcon et qu'as-tu appris ?"

"J'ai appris que le capitalisme baise la classe ouvriere tandis que le gouvernement roupille tranquillement, ignorant le peuple et laissant le futur dans la merde !"

 

 

_____

 

6) Fidel Castro à l'hôpital

 

 


Après la révolution, Fidel Castro, visite un hôpital. Dans une grande chambre comportant quatre lits il demande au premier malade :

« Qu'est-ce que tu as, camarade ? »
« El hémoroïdès »
« Et comment es-tu soigné ? »
« Ils prennent el batoñ et el cotoñ, ils le trempent dans el soluçioñ et ils badigeoñ »
« Et qu'espères-tu pour le futur ? »
« Que el Révoluçioñ réussisse. »
Puis, Fidel Castro demande au second malade :

« Qu'est-ce que tu as, camarade ? »
« El hémoroïdès »
« Et comment es-tu soigné ? »
« Ils prennent el batoñ et el cotoñ, ils le trempent dans el soluçioñ et ils badigeoñ »
« Et qu'espères-tu pour le futur ? »
« Que el Révoluçioñ réussisse. »
Puis, Fidel Castro demande au troisième malade :

« Qu'est-ce que tu as, camarade ? »
« El hémoroïdès »
« Et comment es-tu soigné ? »
« Ils prennent el batoñ et el cotoñ, ils le trempent dans el soluçioñ et ils badigeoñ »
« Et qu'espères-tu pour le futur ? »
« Que el Révoluçioñ réussisse. »
Enfin, Fidel Castro demande au quatrième et dernier malade :

« Qu'est-ce que tu as, camarade ? »
« El amygdalès »
« Et comment es-tu soigné ? »
« Ils prennent el batoñ et el cotoñ, ils le trempent dans el soluçioñ et ils badigeoñ »
« Et qu'espères-tu pour le futur ? »
« Qu'ils changent el batoñ, el cotoñ et el soluçioñ avant el badigeoñ.

 

 

 

______

 

 

7) La marine américaine

 

L'histoire suivante est véridique.
(Ceux qui veulent vérifier peuvent s'adresser aux affaires maritimes canadiennes)
L'incident s'est passé en octobre 1995.

Transcription d'une communication radio entre un bateau de la US navy et les autorités canadiennes au large de Newfoundland.

Américains : Veuillez vous dérouter de 15 degrés Nord pour éviter une collision. A vous.
Canadiens : Veuillez plutôt vous dérouter de 15 degrés Sud pour éviter une collision. A vous.

Américains : Ici le capitaine d'un navire des forces navales américaines.
Je répète : veuillez modifier votre course. A vous.

Canadiens : Non, veuillez vous dérouter, je vous prie. A vous.

Américains : ICI C'EST LE PORTE-AVION USS LINCOLN, LE SECOND NAVIRE EN IMPORTANCE DE LA FLOTTE NAVALE DES ETATS-UNIS D'AMERIQUE.
NOUS SOMMES ACCOMPAGNES PAR 3 DESTROYERS, 3 CROISEURS ET UN NOMBRE IMPORTANT DE NAVIRES D'ESCORTE.
JE VOUS DEMANDE DE DEVIER DE VOTRE ROUTE DE 15 DEGRES NORD OU DES MESURES CONTRAIGNANTES VONT ÊTRE PRISES POUR ASSURER LA SECURITE DE NOTRE NAVIRE. A VOUS.

Canadiens : Ici c'est un phare. A vous.

Américains : Silence.

 

 

 

______

 

 

8) Chirac vs Bush

 

 


Las des querelles entre la France et les États-Unis, Jacques Chirac et George W. Bush décident de régler leur différend politique en faisant une course de vélo. A la surprise générale, c'est Jacques Chirac qui en sort vainqueur.

Le lendemain, Fox News, la plus patriotique des télés américaines, annonce ainsi les résultats:
"Les États-Unis arrachent une spectaculaire deuxième place. La France se classe avant-dernière."

 

 

 

_____

 

 

9) Bush et son timbre

 

 

Bush est devenu un héros, il veut donc un timbre à son effigie.

Il demande qu'on lui fasse un timbre d'excellente qualité.


Les timbres sont créés, imprimés et distribués.


Bush est très content, mais au bout de quelques jours, il reçoit des plaintes comme quoi le timbre ne collerait pas.
Il convoque les responsables et demande une enquête.


Celle-ci est menée dans plusieurs bureaux de poste et les conclusions sont envoyées à George Bush:


"Il n'y a rien d'anormal avec la qualité des timbres ou de la colle; le problème vient du fait que les gens ne crachent pas du bon coté !"

 

 

______

 

 

10) Sarkozy, la police et le lapin

 

 

Nicolas Sarkozy veut savoir lequel des trois services qu'il finance, la DST, le GIGN et la Police Nationale, est le plus efficace pour attraper les criminels.


On affecte donc un bois à chaque service et on lâche un lapin dans chaque bois. Charge à chaque service de retrouver le sien.


Le GIGN encercle son bois, fait une sommation rapide, mitraille tout, met le feu au bois, saccageant toute trace de vie. Très fiers et sans s'excuser (alors qu'une certaine presse prétend avoir les photos du lapin les bras en l'air) les ninjas rapportent le cadavre carbonisé du lapin et déclarent : "Mission accomplie".


Les espions de la DST placent des micros, engagent des lapines bien roulées, soudoient des renards, truffent des carottes, font de l'intox dans les clairières, interrogent discrètement les plantes et les cailloux. Après un mois d'enquête, ils concluent : "L'affaire est close, ce lapin n'a jamais existé".


La Police pénètre dans son bois avec le panier à salade, fait une rafle dans une clairière et revient le lendemain matin avec un sanglier bien amoché qui ne cesse de répéter : "Ok, ça va, je suis un lapin"...

 

 

______

 

 

11) Chirac et Bush en Arabie Saoudite

 

 

Chirac et Bush sont dans un bar en Arabie Saoudite, en train de boire un verre d'alcool lorsque la police saoudienne les arrête.


La consommation d'alcool est une offense grave en Arabie Saoudite.
Ainsi, ils sont tous les deux condamnés sur le champ à 20 coups de fouet.


Alors qu'ils se préparent à leur punition, le cheik leur annonce:


- C'est l'anniversaire de ma première épouse aujourd'hui, et elle m'a demandé de permettre à chacun de vous d'exaucer un souhait avant d'être fouettés.

 
Bush étant le premier, il réfléchit pendant un moment puis dit:


- S'il vous plaît, attachez un oreiller dans mon dos. Ceci fut fait, mais l'oreiller ne résista qu'à 10 coups de fouet. Quand la punition fut terminée, Bush dû être emporté en train de saigner abondamment et de pleurer de douleur.


Vient alors le tour de Chirac.


Le cheik se tourne vers lui et dit:


- Vous venez d'un des endroits les plus beaux du monde et votre culture est une des plus fines au monde. À cause de cela, vous avez le droit à deux souhaits!


Chirac lui répond:


- Soyez remerciée, votre très royale Altesse pleine de miséricorde. En reconnaissance de votre bonté, mon premier voeu sera que vous ne me donniez pas 20, mais CENT coups de fouet!


- Non seulement vous êtes un honorable et puissant gentilhomme, mais vous êtes aussi très brave. Si tel est votre souhait, qu'il en soit ainsi. Et quel sera votre second souhait? demanda le Cheik:


- Attachez-moi Bush sur le dos. 

 

 

______

 

12) Conseil politique de G W Bush à Chirac

 

Chirac rend visite au Président George W Bush.


- Dis-moi, George, comment fais-tu pour avoir une équipe aussi performante, alors que moi je suis entouré d'une bande de crétins ?


- C'est simple, Jack, je teste mes ministres en permanence. S'ils répondent juste, ils restent. Sinon, je les vire. C'est la sélection naturelle, je suis sûr de ne garder que les meilleurs. Attends, tu vas voir. Et Bush appelle Colin Powell.


- Colin, je vais te poser une question. Tu connais la règle, si tu te trompes, tu es viré, OK ? Alors voila : C'est l'enfant de ta mère, mais ce n'est ni ton frère, ni ta soeur, qui est-ce ?

 

Colin Powell réfléchit quelques secondes, puis dit :
- Facile : c'est moi !


- Parfait, dit Bush, je te garde.


Chirac est très impressionné. A peine rentré à Paris, il convoque Raffarin.


- Raff, je vais te poser une question. Si tu réponds juste, tu restes à Matignon. Sinon, tu es viré. Voilà : C'est l'enfant de ta mère, mais ce n'est ni ton frère, ni ta soeur, qui est-ce ?


Raffarin, qui connaît ses limites, demande un délai de réflexion. Chirac lui donne 24 heures. L'autre fonce à Matignon, convoque son cabinet, et bientôt toute une bande d'énarques planchent sur la question. Les hypothèses fusent. A la fin, un type plus malin que les autres dit :
- Il faut demander à Juppé ! Il a toujours raison, et il sait ce que le Président a derrière la tête. Excellente idée ! Raffarin appelle aussitôt Juppé :
- Allô Alain ?
Voilà, c'est l'enfant de ta mère, mais ce n'est ni ton frère, ni ta soeur, qui est-ce ?
Juppé ricane légèrement, et répond :
- Facile, c'est moi.

 

Le lendemain, Raffarin se précipite à l'Elysée :
- Monsieur le Président, Monsieur le Président, je sais qui c'est.


- Bien, bien Raff ! Alors, l'enfant de ta mère qui n'est ni ton frère ni ta soeur, qui est-ce ?


- C'est Juppé, Monsieur le Président.


Chirac ouvre des yeux ronds.


- Fais tes bagages, Raff,. La bonne réponse, c'est Colin Powell.