Prix de l'humour politique

A partir de  1988 , un "prix de l'humour politique" est décerné par le Club de l'humour politique, fondé par la conseillère de Paris Jacqueline Nebout. Il "récompense" divers politiciens français ayant prononcé la phrase la plus drôle de l'année, qu'il s'agisse indistinctement d'humour volontaire ou involontaire.
 
Le palmarès :
 
  • 1988:

"Quand le moment est venu, l'heure est arrivée."
Raymond Barre

 
  • 1989:

"Saint-Louis rendait la justice sous un chêne. Pierre Arpaillange la rend comme un gland."
André Santini

 
  • 1990:

"En 1974, les français voulaient un jeune : ils ont eu Giscard. En 1995, ils voudront un vieux : ils auront Giscard."
Philippe Séguin

 
  • 1993:

"Les socialistes aiment tellement les pauvres qu'ils en fabriquent."
Jacques Godfrain

 
  • 1994:

"Les assises, c'est un peu dur pour le PS. La correctionnelle aurait suffi."
Jean-Pierre Chevènement

 
  • 1995:

"Avec Delors, les socialistes passent de Léon Blum à Léon XIII."
Philippe Séguin

 
  • 1996:

"Alain Juppé voulait un gouvernement ramassé, il n'est pas loin de l'avoir."
André Santini

 
  • 2003: Prix Press Club, humour et politique

"Villepin fait tout, je fais le reste."
Renaud Muselier

 
  • 2004:

"Je n'imagine pas un instant cette île séparée du continent."
Jean-Louis Debré (à propos de la Corse)

 
  • 2005:

"Je ne suis candidat à rien."
Nicolas Sarkozy

 
  • 2006:

"Même quand je ne dis rien, cela fait du bruit."
Ségolène Royal

 
  • 2007:

"Je suis pour un gouvernement d'ouverture, y compris aux Sarkozystes, c'est tout dire."
Patrick Devedjian
 
  • 2008
 
"Sarkozy, c'est le seul qui a été obligé de passer par l'Elysée pour devenir Premier ministre."
Jean-Louis Borloo
 
  • 2009 :
 
"Le vrai changement au PS, ce serait de gagner."
 
Bertrand Delanoë
 
  • 2010 :

 

"Je connais bien Dominique Strauss Kahn : je l'ai mis en examen."

 
Eva Joly
 
 
  • 2011 :
 
 
"Mitterrand est aujourd'hui adulé, mais il a été l'homme le plus détesté de France. Ce qui laisse pas mal d'espoir pour beaucoup d'entre nous..."
 
Laurent Fabius
 
  • 2012 :
 
"Etre ancien Ministre c'est asseoir à l'arrière d'une voiture et s'apercevoir qu'elle ne démarre pas.
 
François Goulard
 
  • 2013 :
 
" Hollande est pour le mariage pour tous... Sauf pour lui !"
 
Gérard Longuet
 
  • 2014 :
 
Grand prix : "En politique, on n'est jamais fini. Regardez-moi!"
 
Alain Juppé
 
Prix spécial du jury : "Au centre, on n'est pas chargé d'être la roue de secours du Titanic."
 
Hervé Morin